Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

DC Universe Online veut libérer les pseudonymes des personnages inutilisés

SOE veut procéder à partir du 20 janvier 2015 à un grand ménage des pseudonymes sur DC Universe Online. Les personnages absents depuis plus de 18 mois sont concernés par cette mesure.
DC Universe Online

Parmi les logiques implacables régissant les mondes virtuels, plus les joueurs passent moins les pseudonymes disponibles sont nombreux. Les personnages étant rarement supprimés pour laisser l'opportunité aux anciens joueurs de revenir, le problème s'avère souvent insoluble. Lancé en 2011, DC Universe Online rencontre logiquement ce problème, laissant moins de choix à ses nouveaux joueurs quand il s'agit de nommer leur avatar. Afin d'y remédier, SOE procédera prochainement à une campagne de reclaim des pseudonymes des personnages non actifs.

Les personnages n'étant pas apparus en jeu depuis le 20 juillet 2013 (18 mois) sont visés par cette mesure. L'opération débutera le 20 janvier 2015, laissant un peu de temps aux concernés pour se connecter et conserver ainsi son pseudonyme. Un ancien joueur se connectant après la date fatidique affichera un nom légèrement modifié, affublé d'un underscore ou d'un chiffre. On se passera donc du droit de conserver son identité virtuelle, pour mieux laisser la nouvelle génération s'exprimer.

DC Universe Online sur PS4 : « il n'y a jamais eu autant de joueurs »

Après trois ans d'exploitation, DC Universe Online continue d'attirer les joueurs notamment grâce à sa version PS4. Mais selon Jens Anderson, le succès ou l'échec du MMO repose de plus en plus sur la qualité des communautés.

Poison Ivy

Le MMO a-t-il sa place sur console ? C'est l'une des questions récurrentes du moment, à l'heure où la dernière génération de consoles se veut de plus en plus connectée et où les constructeurs misent tout autant sur les communautés en ligne.
À en croire Jens Andersen, directeur créatif de DC Universe Online qui répond à IGN, la réponse est résolument positive. Le MMO a pleinement sa place sur console et les joueurs répondent présents (après trois ans d'exploitation, d'abord sur PC, puis sur PS3 et enfin sur PS4 depuis novembre dernier, le nombre de joueurs continue de progresser). Pour autant, le MMO sur console ne s'improvise pas.

Jens Andersen : « Quand nous avons appris que [DC Universe Online] pourrait être porté sur PS4, nous avons envisagé plein de nouvelles idées. Pas seulement sur la façon d'utiliser les fonctionnalités de la nouvelle console, mais aussi des idées sur l'opportunité que ça offrait d'apporter des modifications à toutes les versions de DCUO, sur toutes les plateformes.
Nous en sommes à notre troisième année d'exploitation [du MMO de super héros] et notre base de joueurs continue de grossir. [...] Et je pense que la version PS4 n'y est pas pour rien, même si les autres plateformes restent attractives. Nous avons considéré la sortie sur PS4 comme un nouveau lancement et en avons profité pour écouter les propositions des joueurs en la matière. Ça nous a aidés à améliorer la rétention des joueurs sur toutes les plateformes. »

Superman

Un engouement qui semble séduire d'autres acteurs de poids de l'industrie du MMO. La version PS4 de Final Fantasy XIV est actuellement en bêta (et revendique aussi une population de joueurs en croissance), Elder Scrolls Online est attendu sur console en juin prochain, tout comme EverQuest Next parallèlement à sa version PC (l'année prochaine ?).

Suffit-il pour autant de lancer un MMO sur console pour s'assurer des serveurs peuplés ? Évidemment non. Selon Jens Andersen, la qualité des jeux et leur diversité (de genre, de gameplay) est déterminante. Dans ce contexte, les populations des joueurs de MMO ont toujours vocation à continuer à croître à l'avenir mais selon le directeur créatif, pas uniquement du fait de la croissance de l'offre de jeux massivement multijoueurs, mais aussi parce qu'aujourd'hui, le MMO n'est plus un genre de niche (tous les joueurs jouent aux MMO, et les consoles ont contribué à cette démocratisation). Et selon Jens Andersen, l'un des critères déterminant du succès des MMO aujourd'hui tient à sa communauté. Nombre de MMO connaissent un certain engouement lors de leur lancement, mais lorsque le titre arrive à maturité (après quelques années d'exploitation), sa croissance ou son déclin dépend de la « qualité de la communauté ». Selon Jens Anderson, « une bonne communauté peut attirer un très grand nombre de nouveaux joueurs », pour peu qu'elle sache se montrer « accueillante à l'égard de nouveaux joueurs ». Et sur console, on imagine les communautés de joueurs de MMO un brin plus chaleureuses que celles d'autres types de jeux en ligne compétitifs.
On l'évoque moins qu'il y a quelques années, mais c'est manifestement toujours l'un des forts enjeux de croissance du MMO et manifestement, les exploitants de MMO sur console de nouvelle génération entendent le prendre en considération.

DCUO élu MMO de l'année par PC Gamer

Tout est dans le titre :

DCUO a eu l'honneur d'avoir été élu MMO de l'année par le très fameux site de jeux vidéos PC Gamer.

source : http://www.pcgamer.com/2012/02/08/pc...r-awards-2012/


Encore une belle preuve des qualités indéniables de ce jeu qui nous passionne tous tant !


 

Vague de bannissements

Depuis son passage en Free to Play, DC Universe Online a vu sa population augmenter drastiquement. Mais manifestement aussi le nombre de tricheurs. Le studio Sony Online prend des mesures.

Lorin Jameson, le producteur exécutif de DC Universe Online, vient de communiquer sur une vague de bannissements (sans précision chiffrée) effectuée par le studio Sony Online pour lutter contre des exploitations non autorisés de logiciel tiers. Il en profite aussi pour faire une piqûre de rappel sur les conditions d'utilisations du MMO. 

Dans les 12 dernières heures nous avons fermés un certain nombre de comptes qui ont exploité à leur avantage le jeu. Nous avons pu détecter ce type de hack grâce à nos compétences et celles-ci seront améliorées pour mettre à jour d'autres violations de la charte. Utiliser un logiciel tiers pour modifier le code du jeu afin de tricher est interdit par les conditions d'utilisations auxquels chaque joueur s'engage, et quiconque viole ces règles se verra banni temporairement voire définitivement si ces actions sont répétées. Je ne peux que souligner que si vous aimez le jeu et que vous vous y investissez, alors respectez également sa charte et sa façon d'être joué.

Lorin Jameson

 

Inside the Studio 5 : Guildes, apparence et PvP

En attendant l'E3, l'équipe de DC Universe Online diffuse le cinquième épisode d'Inside the Studio afin de répondre aux questions des joueurs.

Régulièrement, les équipes de DC Universe Online invitent les joueurs soumettre leurs questions sur le jeu via la page Facebook du MMO de Super héros de Sony. Chris Cao et Jens Andersen, respectivement Game director et Directeur créatif du MMO inspiré de l'univers de DC Comics, y répondent ensuite dans le cadre de la série vidéo « Inside the Studio ». Le cinquième épisode vient d'être publié.

Si l'on n'y découvre que peu de nouveaux éléments (l'équipe de développement réserve sans doute ses annonces pour l'E3), on note néanmoins, en vrac, que DC Universe Online intègre un système de guildes (des Ligues et Légions dans DCUO), comprenant les traditionnelles fonctionnalités de ces regroupements de joueurs (chat dédié, système de hiérarchie et fonctionnalité PvP).
Ensuite, comme souvent dans les MMO de Super héros, la personnalisation des avatars est poussée. Entre autres options de tailles et corpulences, les joueurs pourront également opter pour des personnages à l'apparence juvénile (façon « Teen Titans »).
Et si l'équipe de développement s'est un temps interrogée sur le fait d'intégrer ou non les « points faibles » des héros (comme la cryptonite de Superman), elle y a finalement renoncé pour des raisons de simplicité - au moins pour le lancement du jeu.
On apprend enfin qu'en plus des « zones PvP » du jeu, DC Universe Online proposera des serveurs PvE et des serveurs PvP permettant aux joueurs de choisir s'ils souhaitent être confrontés ou non aux affrontements avec d'autres joueurs.