Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

DC Universe Online sur PS4 : « il n'y a jamais eu autant de joueurs »

Après trois ans d'exploitation, DC Universe Online continue d'attirer les joueurs notamment grâce à sa version PS4. Mais selon Jens Anderson, le succès ou l'échec du MMO repose de plus en plus sur la qualité des communautés.

Poison Ivy

Le MMO a-t-il sa place sur console ? C'est l'une des questions récurrentes du moment, à l'heure où la dernière génération de consoles se veut de plus en plus connectée et où les constructeurs misent tout autant sur les communautés en ligne.
À en croire Jens Andersen, directeur créatif de DC Universe Online qui répond à IGN, la réponse est résolument positive. Le MMO a pleinement sa place sur console et les joueurs répondent présents (après trois ans d'exploitation, d'abord sur PC, puis sur PS3 et enfin sur PS4 depuis novembre dernier, le nombre de joueurs continue de progresser). Pour autant, le MMO sur console ne s'improvise pas.

Jens Andersen : « Quand nous avons appris que [DC Universe Online] pourrait être porté sur PS4, nous avons envisagé plein de nouvelles idées. Pas seulement sur la façon d'utiliser les fonctionnalités de la nouvelle console, mais aussi des idées sur l'opportunité que ça offrait d'apporter des modifications à toutes les versions de DCUO, sur toutes les plateformes.
Nous en sommes à notre troisième année d'exploitation [du MMO de super héros] et notre base de joueurs continue de grossir. [...] Et je pense que la version PS4 n'y est pas pour rien, même si les autres plateformes restent attractives. Nous avons considéré la sortie sur PS4 comme un nouveau lancement et en avons profité pour écouter les propositions des joueurs en la matière. Ça nous a aidés à améliorer la rétention des joueurs sur toutes les plateformes. »

Superman

Un engouement qui semble séduire d'autres acteurs de poids de l'industrie du MMO. La version PS4 de Final Fantasy XIV est actuellement en bêta (et revendique aussi une population de joueurs en croissance), Elder Scrolls Online est attendu sur console en juin prochain, tout comme EverQuest Next parallèlement à sa version PC (l'année prochaine ?).

Suffit-il pour autant de lancer un MMO sur console pour s'assurer des serveurs peuplés ? Évidemment non. Selon Jens Andersen, la qualité des jeux et leur diversité (de genre, de gameplay) est déterminante. Dans ce contexte, les populations des joueurs de MMO ont toujours vocation à continuer à croître à l'avenir mais selon le directeur créatif, pas uniquement du fait de la croissance de l'offre de jeux massivement multijoueurs, mais aussi parce qu'aujourd'hui, le MMO n'est plus un genre de niche (tous les joueurs jouent aux MMO, et les consoles ont contribué à cette démocratisation). Et selon Jens Andersen, l'un des critères déterminant du succès des MMO aujourd'hui tient à sa communauté. Nombre de MMO connaissent un certain engouement lors de leur lancement, mais lorsque le titre arrive à maturité (après quelques années d'exploitation), sa croissance ou son déclin dépend de la « qualité de la communauté ». Selon Jens Anderson, « une bonne communauté peut attirer un très grand nombre de nouveaux joueurs », pour peu qu'elle sache se montrer « accueillante à l'égard de nouveaux joueurs ». Et sur console, on imagine les communautés de joueurs de MMO un brin plus chaleureuses que celles d'autres types de jeux en ligne compétitifs.
On l'évoque moins qu'il y a quelques années, mais c'est manifestement toujours l'un des forts enjeux de croissance du MMO et manifestement, les exploitants de MMO sur console de nouvelle génération entendent le prendre en considération.